Advertising at The News And Times – advertising-newsandtimes.com

Advertisements – Advertising at The News And Times – advertising-newsandtimes.com | WE CONNECT!

Audio | Video | Top News | On Twitter | Security | FBI | Capitol Riot | JOSSICA | Trump | Russia | Putin | Russia – Ukraine War | Covid-19 | Brooklyn NY | Puerto Rico | World 

The Internet Guide USA – News Reviews

August 19, 2022 7:08 am

The News And Times | Featured Posts | All Articles | Current News | Selected Articles | Shared Links | Opinions | In My Opinion | Sites | Blogs | Links | Twitter | Facebook

Categories
Selected Articles Review

De nouvelles sanctions américaines contre la Russie


Listen to this article

23485337lpw-23485366-article-jpg_8930344

La nouvelle a été annoncée par Washington, mardi : de nouvelles sanctions économiques à l’encontre de la Russie ont été prononcées, informe l’Agence France-Presse. Elles concernent notamment les entreprises et oligarques russes proches du président Vladimir Poutine. Parmi eux, Andrey Guryev, fondateur de l’entreprise de fertilisants PhosAgro, « proche associé » de Vladimir Poutine et ancien membre du gouvernement russe. Ses avoirs ont été gelés par le Bureau de contrôle des avoirs étrangers (Ofac). Ce dernier possède la plus grande propriété privée londonienne, située derrière le palais de Buckingham.

À LIRE AUSSIL’incroyable histoire des « soldats de la musique » ukrainiens

Son yacht, qui lui a coûté 120 millions de dollars et acheté en 2014, est, lui aussi, visé par Washington. Selon le Trésor américain, le navire « aurait désactivé son appareil de géolocalisation afin d’éviter la saisie ». Son entreprise n’est, quant à elle, pas concernée par les sanctions. Les transactions liées aux engrais et autres produits agricoles restent ainsi autorisées.

Le sidérurgiste Magnitogorsk également visé par les sanctions

« Les alliés de Poutine se sont enrichis et ont financé des modes de vie opulents », a déclaré la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen.

La ministre a affirmé que « tous les outils à la disposition du Trésor seront utilisés pour s’assurer que les élites russes et les soutiens du Kremlin sont tenus responsables de leur complicité dans une guerre qui a coûté d’innombrables vies ».

Le fils d’Andrey Guryev, qui, de son côté, fait déjà l’objet de sanctions par plusieurs pays, est lui aussi visé par les sanctions de Washington.

À LIRE AUSSIMaghreb : bons baisers de Poutine

Sur la liste du Trésor, on retrouve également le sidérurgiste Magnitogorsk (MMK), « l’un des plus grands producteurs d’acier au monde » et « l’un des plus importants contribuables de Russie ». Deux de ses filiales et son actionnaire principal, l’oligarque Viktor Rachnikov, sont aussi mentionnés sur la liste. De la même manière que l’ex-gymnaste et ancienne membre de la Douma Alina Kabaeva, à la tête d’un groupe de médias « pro-Kremlin ». Cette dernière est déjà présente sur la liste noire de l’Union européenne. Ses avoirs américains ont ainsi été gelés.

Des restrictions de visas

Le Département d’État a, quant à lui, annoncé des restrictions de visas à l’encontre de 893 responsables russes et 31 responsables étrangers. Et cela, pour leur rôle joué dans la guerre ukrainienne.

Figurent également sur la liste noire de Washington trois oligarques, des entreprises publiques russes, ainsi que « 24 entités russes liées à la défense et à la technologie ».

À LIRE AUSSIViktor Bout, un si commode marchand de canons